Aconcagua Expeditions

Aconcagua ascension

Les 33 voies du "Colosse"

L’Aconcagua, en tant que montagne de grandes dimensions, a différentes routes aux divers niveaux de difficulté. Il a quelques routes normales pour des personnes sans trop d’expérience et d’autres réservées à très peu de personnes qui ont pu l’escalader. Les routes sont:

 

Aconcagua ascension - Face Sud:

1 - Sun Line: elle a été escaladée en 1988 par Slavko Sveticic et Milan Romih. Parcourt l’arête Sud depuis le Portillo del Sargento Mas, en passant par le mont Piramidal; gradation ED, VII, A3, 90°.
2 - Yougoslave ou Slovène: escaladée en 1982, elle achemine vers la cime Sud par le Pilier Mixte Méridional. On peut l’escalader seulement les premières ou les dernières heures de la journée.
3 - Variante Polonaise: escaladée en 1987, c’est la route connue la plus difficile de l’Aconcagua, entrée de 1.000 mètres (V, 90°), qui diffère de l’éperon méridional à côté du corridor Central.
4 - Variante Slovène ou Yougoslave: elle se rattache aux variantes françaises dans les grandes Tours, escaladée en 1982.
5 - Route Française, La route Pargot: c’est la première sur la face Sud, elle parcourt l’éperon central. Plateaux à 4.900, à 5.800, à 6.400 et à 6.700 m.s.n.m. Elle a été escaladée en 1985.
6 - Variante Inférieure Argentine: elle corrige un peu l’entrée de la route française, à ne pas la négliger au profit des autres. Elle a été escaladée en février 1992.
7 - Variante Supérieure Argentine: ouverte à l’époque de la précédente, elle abandonne la Messner sur un éperon de V+.
8 - Sortie Messner: depuis le glacier supérieur, elle se dirige à gauche par la pente de 55° vers un talweg entre les deux cimes sur l’arête du Guanaco. On trouve les camps à 5.200 et à 6.100 m.s.n.m.
9 - Variante Japonaise: sortie de la route française, derrière le glacier Supérieur, elle continue vers la cime Nord par l’éperon à droite, elle est de mauvaise roche peu jalonnée. Camps à 5.200 et à 6.100 m.s.n.m.. Elle a été faite pour la première fois par un alpiniste japonais.
10 - La Roulette Russe: elle attaque par les séracs de front (95°) et sur le glacier intermédiaire; elle rattache la route centrale.
11 - Route Centrale ou de Fonrouge/Schonberger: faite par l’Argentin José Fonrouge, traverse d’un bout à l’autre le glacier intermédiaire et se lie à la route française avant la barrière de séracs. Il y a des camps à 6.290, à 6.400 et à 6.800 m.s.n.m. C’est la plus simple de la face, mais la plus dangeureuse à cause des écroulements du glacier Supérieur.
12 - Route Directe Française: escaladée pour la première fois en 1985, elle va de la route Centrale et attaque l’éperon Sud-Est. Elle rattache la route Argentine à quelques 6.000 mètres sur le glacier Supérieur.
13 - Route Slovène: c’est une variante qui fait la liaison avec la Pasic, route sur glace (90°) et de VI sur roche. En 1993, l’Argentin A. Randis prend une variante de la Centrale en remontant un peu à gauche.
14 - Route des Argentins ou de Pasic: escaladée en 1966, c'est la plus longue et la moins compromettante de la face ; il y a des camps à 4.800, à 5.400, à 6.000 et à 6.400 m.s.n.m. Les séracs rattachent au Ventisquero des Relinchos, appelé aussi Glacier Pasic, avec le glacier Supérieur.

Ascension Aconcagua



Aconcagua ascension - Face Est:

15 - Arête Sud-Est: depuis Plaza Argentina on se dirige vers le glacier Pasic et on gagne l’arête Est pour parvenir à la route du glacier Est. Depuis Plaza Francia, on a pu la faire en traversant le Portezuelo Relinchos, en 1966.
16 - Route des Argentins: Du glacier de l’Est: escaladée en 1978, elle parcourt toute la longueur du glacier de l’Est. Le glacier n’excède pas 50° et elle joint l’arête Est. À cet endroit naît un mur de roche brisée de 400 mètres à un premier tronçon exposé de V+.
17 - Glacier des Polonais: elle parcourt le glacier des Polonais, ayant un déclin de 40°, se faisant actuellement depuis Nido de Cóndores en une journée. C’est la perle de tous les amateurs du ski.
18 - Variante aux Polonais: elle traverse le glacier par son centre, évite les séracs et arrive à l’arête de l’Est.
19 - Directe au Glacier des Polonais: elle a été escaladée en 1961, parcourt par la marge gauche du glacier et elle possède des difficultés similaires à l’originale.
20 - Variante Altoaragonaise: escaladée en 1995, elle a des corridors qui sortent du glacier des Polonais, a un déclin de 75° et des pas à IV+; après un long flanc à 6.500 m.s.n.m., ses corridors s’annexent de nouveau à la Directe.

Ascension Aconcagua

 

 

Aconcagua ascension - Face Nord:

21 - Fausse des Polonais: longue traversée en diagonale à partir de 5.900 m.s.n.m., elle reprend la voie normale entre Piedras Blancas et Independencia. Pouvant la faire au sens inverse, elle est très utilisée pour le retour.
22 - Traversée depuis Nido de Cóndores jusqu’à Polonais: on peut la faire en commençant par beaucoup de camps.
23 - Depuis Berlín à Polacos: elle est utilisée pour raccorder la voie Directe à celle des Polonais avant le cou de bouteille.
24 - Face Nord: faite en 1986, depuis Berlín, elle est relativement facile même si le chemin entre les corridors et les tourelles est peu marqué.

Ascension Aconcagua



Aconcagua ascension - Face Nord-Ouest:

25 - Normale, Nord-Ouest: c’est la première route de la montagne et la plus parcourue, escaladée en 1897 par Matthias Zurbriggen.
26 - Directe: escaladée en 1991. Depuis le camp Canada, elle tourne vers l’éperon Nord de la Face Ouest, parcourt à quelques 650 mètres de la normale. Tronçon rocheux (III) à 5.600 m.s.n.m. et corridor de 50°, finit à l’entrée de Canaleta.
27 - Route des Guides de Mendoza: escaladée en 1991, parcourt à droite de la Normal et à gauche de l’arête Sud-Ouest. Il y a des camps à 5.150 et à 5.750 m.s.n.m.

Ascension Aconcagua



Aconcagua ascension - Face Ouest:

28 - Arête Ouest: elle quitte le charriage pour joindre le grand charriage, à droite du refuge Antártida. Des passages de mauvaise roche jusqu’au sommet Sud, il y a un camp à 5.200 m.s.n.m.

29 - Route Mendocina, la route de la Tapia de Felipe: escaladée en 1988, elle naît à l’arête Ouest et cherche le début du corridor de Esteban Escaiola pour le quitter sur la gauche et donne de plein front presque sur la verticale de la cime avec un étroit caniveau dangeureux, des barrières rocheuses et des cascades de glace. Ayant 3 camps, on peut aussi la commencer depuis Canada.

30 - Route Esteban Escaiola: faite en 1991, il faut escalader une falaise au Sud de Plaza de Mulas et ensuite un couloir qui donne sur les gradins supérieurs de la face et passer à droite vers la cime Sud. Camp à 4.800 m.s.n.m.

Ascension Aconcagua>/n>



31 - Arête SO, Route Ibáñez/Grajales/Marmillod: escaladée en 1953, depuis le charriage, elle cherche le canal par une grande traversée, le canal clé de la face Ouest. Elle traverse divers caniveaux jusque deux tours verticales d’abord, et on continue par le bord à gauche, pour gagner le Couloir Grajales qui donne sur l’arête Sud.

32-Variante de l’Arête Sud-Ouest, Variante Zabaleta: au lieu de faire la Canaleta à côté du mont Piramidal sous les tours de la Marmillod, on surmonte un gradin de roche décomposée jusqu’à une plateforme sous l’Extraplomo, pour donner sur le Couloir Grajales. Il y a quatre camps à 5.300, à 5.500, à 6.400 m.s.n.m. et autre entre le deuxième et le troisième, à hauteur inconnue.

33 - Route des Mendocinos, Variante des Mendocinos: escaladée en 1982, elle parcourt l’arête Sud depuis Quebrada del Sargento Mas et la cime du mont Piramidal, pour atteindre l’arête on contourne le chemin et on suit par un éperon entre deux précipices. Finalement, on prend le couloir Grajales et on fait un cordage à partir du mont Piramidal.


Ascension Aconcagua